29 Avril 2015

.

" Suite à la chute rapide et brutale des cours du pétrole fin 2014, le prix du Brent s’est maintenu à un niveau bas au cours du 1er trimestre 2015 et les conditions de marché restent difficiles. Dans cet environnement, les facteurs de résilience de BOURBON ont soutenu sa performance " déclare Christian Lefèvre, Directeur Général de BOURBON. " BOURBON a, à la fois répondu aux demandes de ses clients de réduction de leurs coûts d’opération et a aussi adapté ses propres coûts opérationnels à l’impact de la réduction des taux d’utilisation. Des accords ont été conclus avec les principaux clients sur une base de réciprocité : réduction des tarifs journaliers contre un périmètre de contrats plus étendu et un accès au marché élargi.

Ce plan d’action a apporté à BOURBON une meilleure visibilité sur l’utilisation de sa flotte et a permis de programmer lorsque nécessaire, l’armement / désarmement des navires dans les différentes régions où le groupe opère. Le désarmement maîtrisé et temporaire des navires diminue considérablement les coûts opérationnels, réduisant ainsi l’impact d’une moindre activité sur le ratio EBITDAR/chiffre d’affaires ajusté.

Par ailleurs, la dépréciation rapide et brutale de l’euro et d’autres devises par rapport au dollar US a impacté positivement le chiffre d’affaires ajusté de BOURBON, ce qui générera mécaniquement un supplément d’EBITDAR ajusté dans nos comptes tenus en euros. Le chiffre d’affaires ajusté est en croissance au 1er trimestre 2015 par rapport à la même période 2014, profitant de l’appréciation des devises étrangères mais est resté stable à taux de change constants malgré la croissance de la flotte. "

Christian Lefèvre souligne également : " La résilience du chiffre d’affaires ajusté au 1er trimestre à taux constants reflète une demande soutenue des navires modernes, efficients et standardisés de BOURBON. Tandis que l’environnement actuel des prix du pétrole continue d’influer sur les prévisions de dépenses d’investissements des compagnies pétrolières, BOURBON poursuit également ses efforts de réduction des coûts et d’optimisation de l’efficacité opérationnelle de ses navires pour délivrer le meilleur service possible à ses clients. "

Les impacts marché sur la performance de BOURBON se sont traduits par la réduction du chiffre d’affaires ajusté par rapport à celui du 4ème trimestre 2014 à taux constants (-5,6 %) résultant principalement de :

  • Un taux d’utilisation moyen, hors Crew boats, de 84,3 %, en baisse de 3,2 points.
  • Un taux journalier moyen, hors Crew boats, en baisse de 2,9 % et une croissance mineure de la flotte.
  • Un impact non encore visible des conditions avantageuses accordées aux clients.

En millions d’euros, sauf mention contraire

Trimestre

T1 2015

T1 2014 (retraité)

∆ 2015/2014

T4 2014 (retraité)

Indicateurs  opérationnels

 

 

 

 

Nombre de navires (ETP)*

500,0

483,9

+3,3 %

497,5

Nombre de navires (fin de période)**

501

498

+3 navires

505

Taux d’utilisation moyen (%)

84,3 %

90,6 %

-6,3 pts

87,5 %

Tarif journalier moyen (en US$/j)

19 301

19 497

- 1,0 %

19 871

Chiffre d’affaires ajusté a

 

 

 

 

Marine Services

312,2

274,3

+13,8 %

314,3

  • Navires Offshore profond

113,8

95,1

+19,7 %

111,4

  • Navires Offshore continental

123,5

106,6

+15,8 %

127,8

  • Navires Crew boats

74,9

72,6

+3,2 %

75,0

Subsea Services

67,1

54,6

+22,8 %

67,6

Autres

4,3

4,1

+5,8 %

6,6

Total chiffre d’affaires ajusté

383,6

333,0

+15,2 %

388,5

(variation à taux de change constants)     +1,6 % -5,6 %

Impact IFRS 11 ***

(27,4)

(13,0)

 

(25,5)

TOTAL GROUPE

356,3

320,0

+11.3 %

363,0

(*) ETP : Equivalent Temps Plein - (**) Navires opérés par BOURBON (en propriété ou en affrètement coque-nue).
(***) Effets de la consolidation de joint-ventures selon la méthode de la mise en équivalence.

(a) Données ajustées :
L’information financière ajustée est présentée par Activité et par Segment sur la base du système de reporting interne et de l’information segmentée interne utilisée par le principal décideur opérationnel pour piloter et mesurer la performance de BOURBON (IFRS 8). A compter du 1er janvier 2015, le reporting interne (et donc l'information financière ajustée) enregistre les performances des co-entreprises opérationnelles sur lesquelles le groupe exerce un contrôle conjoint selon la méthode de l'intégration globale. Les données ajustées comparatives sont retraitées en conséquence.