12 Octobre 2019 9:00

Suite au signalement d’une possible fusée de détresse dans la nuit de dimanche 6 à lundi 7 octobre, le CROSS Antilles-Guyane a dépêché 4 navires pour quadriller la zone, aidés d’un survol de l’avion des « Cost Guards » américains. Durant toute la semaine, les recherches ont été intensives et étendues pour essayer de détecter un signe après d’une part le signalement de cette potentielle fusée et d’autre part la photo satellite obtenue de l’Agence Européenne de sécurité Maritime (EMSA). Ces nouvelles recherches n’ont malheureusement donné aucun résultat.

Dans leur ensemble, les opérations de recherche n’ont pas permis de trouver la moindre trace de vie ou de radeaux de survie depuis maintenant plus de 10 jours malgré un dispositif d’une ampleur exceptionnelle. Pour rappel, les opérations de recherche et de sauvetage durent depuis 16 jours, le naufrage du navire ayant eu lieu le 26 septembre alors qu’il faisait face à l’ouragan Lorenzo.

Comme l’a décidé le CROSS, les recherches ne sont pas suspendues et ne s’arrêteront pas à une date spécifique. Elles passent à une phase de veille active durant laquelle le CROSS AG mobilisera tout navire croisant dans la zone pour mettre en place une veille adaptée.

« Notre priorité reste d’apporter aux familles et aux proches des membres de l’équipage du Bourbon Rhode tout le soutien possible dans ces circonstances tragiques. Au nom de l’ensemble des collaborateurs et en particulier de toutes celles et ceux qui travaillent sans relâche au sein des cellules de crise de BOURBON, je veux redire combien toutes nos pensées vont aux familles des marins disparus » a déclaré Gaël Bodénès, Directeur Général délégué de BOURBON Corporation.