12 Juin 2019

Alexandre Motte a débuté comme élève officier dans le groupe puis a gravi les échelons jusqu'à exercer les fonctions de commandant. Il est aujourd'hui Contracts / Operations & QHSES Manager, DPA et CSO Les Abeilles. Retour sur un parcours exemplaire.

A même pas 35 ans, Alexandre Motte s’est vu confier la responsabilité de toute la politique qualité de la compagnie Les Abeilles (certification ISO 9001), de la sécurité, de la sûreté mais aussi la gestion des opérations et des contrats d'assistance. Un périmètre d’action étendu lui permettant d’avoir une vision globale de cette activité. En premier lieu, il lui revient de suivre le contrat d’affrètement entre la compagnie et la Marine nationale, mais aussi de gérer les demandes des armateurs ayant un navire en difficulté. Son rôle : évaluer les besoins et élaborer une proposition commerciale, avant toute intervention. Lorsque cette proposition est acceptée, il anime la cellule de crise et coordonne les moyens techniques et humains. Un seul objectif dès lors : la réussite de l’opération.

« C'est un challenge passionnant, totalement différent du commandement, spécialement pour les aspects financiers et juridiques du poste car le sauvetage est un domaine très complexe. J'ai donc suivi une formation chez Smit Salvage qui correspondait parfaitement au poste, une autre auprès de notre cabinet d'avocats à Londres avant de bénéficier de 2 mois de doublure avec mon prédécesseur », précise-t-il.

Responsable du maintien de la compagnie aux standards qualité (ISO 9001) et sécurité, Alexandre assure le suivi, la mise à jour et l’amélioration continue de ces process. Enfin, il est en charge de la veille et de la mise à jour réglementaire, du soutien aux navires et de la gestion des audits internes.

Avant d’accepter cette mission à terre, Alexandre Motte a assuré le commandement de navires offshore, dès l’âge de 31 ans. Lors de ses premiers embarquements à ce poste, il a pour mission de réactiver le Bourbon Explorer 518, au chantier de Batam en Indonésie, puis d’effectuer le déploiement du programme Smart shipping - et notamment le DPO Flex - à bord du Bourbon Explorer 508, pendant un an.

" J’ai eu la chance de participer à la mise en place du nouveau modèle opérationnel du groupe, qui s’appuie sur la digitalisation des process. Une expérience unique, avec la sensation d’être au cœur de la stratégie de BOURBON. "
aLExANDRE MOTTELes Abeilles

« C'était un défi humain autant que technique. J’ai eu la chance de participer à la mise en place du nouveau modèle opérationnel du groupe, qui s’appuie sur la digitalisation des process. Une expérience unique, avec la sensation d’être au cœur de la stratégie de BOURBON. Pour réussir une telle mission, il faut une équipe soudée, toute entière tournée vers le même objectif. C’est sans doute le plus difficile, mais aussi le plus gratifiant lorsque l’on y parvient. » Il se souvient également de la mise en service du Bourbon Explorer 509, suivie des tous premiers tests de navigation, un exercice toujours passionnant.

Ce passé lui permet aujourd’hui de prendre du recul et d’avoir un regard extérieur sur cette activité d’assistance, de sauvetage et de dépollution. Ainsi, il a su instaurer une relation de confiance et d’écoute avec les équipages, qu’il juge « excellents. J'ai navigué plus de 10 ans sur des navires supply BOURBON, notamment sur des anchor handlers, ce qui me permet de parler le même langage. Dans le cadre de mes fonctions, j’effectue régulièrement des visites à bord, ce qui me permet d’être en prise directe avec ces navires de sauvetage si particuliers ».

Bref, Alexandre Motte est un marin (à terre) comblé qui n'exclut pas, un jour, de repartir naviguer.