08 Novembre 2019

Dans la nuit du 25 au 26 septembre, en transit vers le Guyana au départ des Iles Canaries, le remorqueur Bourbon Rhode et ses 14 membres d’équipage ont été frappés par le cyclone Lorenzo d’une force exceptionnelle générant des vagues de plus de 10 m de hauteur et des vents de plus de 60 Nds. Le navire a coulé alors qu’il se trouvait à 1 200 miles des côtes de la Martinique.

Associant des moyens maritimes et aériens, les opérations de sauvetage, coordonnées par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Antilles-Guyane (CROSS) et la Marine nationale, ont été d’une ampleur exceptionnelle : 19 navires de commerce ont sillonné une zone de près de 200 000 km2, assistés d’un Falcon de la Marine nationale, d’un avion de l'American National Hurricane Center (NHC) et d’un Hercules C130 des Garde-Côtes américains qui ont effectué plus de 10 survols de recherche. La frégate « Ventôse » de la Marine nationale et son hélicoptère Panther ont été fortement impliqués, et des recherches satellite ont aussi été réalisées. Selon le directeur du CROSS, il s'agit probablement de l'une des plus importantes opérations de sauvetage en mer jamais déployées au milieu de l'Atlantique.

Comme l’a décidé le CROSS, les recherches se poursuivent à travers une phase de veille active durant laquelle le CROSS AG mobilisera tout navire croisant dans la zone pour mettre en place une veille adaptée. Ces recherches ne s’arrêteront donc pas à une date spécifique.

Les faits sont aujourd’hui dramatiques : 3 de nos marins, qui avaient embarqué sur un radeau de sauvetage, ont pu être sauvés mais nous déplorons à ce jour le décès de 4 autres marins et 7 marins sont toujours disparus.

BOURBON est en deuil. Nos pensées émues vont aujourd’hui à la mémoire de nos collègues. Notre priorité est actuellement de nous tenir aux côtés de leurs familles, auxquelles nous apportons tout notre soutien dans ces heures éprouvantes. Pour l’ensemble des collaborateurs du groupe, l’heure est au recueillement. Partout dans le monde, nous avons observé le mardi 15 octobre une minute de silence pour honorer la mémoire de nos marins et les pavillons de nos navires sont en berne pendant un mois. Les enquêtes techniques ont démarré et nous collaborons à présent avec l’ensemble des parties prenantes pour comprendre les faits et circonstances de ce drame. L’analyse et la vérification de ces faits prendront du temps avant d’arriver à des conclusions. C’est une exigence au vu de la gravité de l’événement, c’est un devoir pour prévenir qu’un tel drame ne se reproduise plus.

Nos pensées vont vers les Marins du BOURBON RHODE et leurs familles.

Pour accéder à l'intégralité des informations, cliquez ici.

Minute de silence chez BOURBON
  • Partout dans le monde, les collaborateurs de BOURBON ont observé une minute de silence le 15 octobre.
  • Partout dans le monde, les collaborateurs de BOURBON ont observé une minute de silence le 15 octobre.
  • Partout dans le monde, les collaborateurs de BOURBON ont observé une minute de silence le 15 octobre.
  • Partout dans le monde, les collaborateurs de BOURBON ont observé une minute de silence le 15 octobre.
  • Partout dans le monde, les collaborateurs de BOURBON ont observé une minute de silence le 15 octobre.