D’un groupe familial spécialisé dans la production sucrière, BOURBON est devenu un pure player des services maritimes à l’offshore pétrolier, gazier et éolien. Récit de cette transformation...

2017-2020 : transformation

Restructuration financière et évolution de l'actionnariat

La crise du marché de l’Offshore se poursuit et conduit BOURBON à signer mi-2017 un accord de réaménagement de sa dette avec ses banques créancières. Sans signe positif de reprise du marché, le groupe ré-ouvre ces négociations en 2018. Et c’est pour protéger son intégrité qu’il demande l’ouverture de procédures de redressement judiciaire pour ses 2 holdings BOURBON Corporation et BOURBON Maritime en Juillet 2019.

Le 10 janvier 2020, la Société Phocéenne de Participation (SPP), détenue par un groupe de banques françaises* fédérant les créanciers représentant 75% de la dette du groupe, acquiert 100% des actifs de BOURBON Corporation (y compris les marques BOURBON) et devient le nouvel actionnaire majoritaire du groupe.

En octobre 2020, BOURBON cède la société Les Abeilles au groupe Econocom, poursuivant ainsi sa focalisation sur les services maritimes à l’Offshore autour de ses trois activités - Marine & Logistics, Mobility et Subsea Services.

Et c’est mi-Décembre 2020 que BOURBON Maritime sort de redressement judiciaire avec une forte réduction de sa dette, un bilan renforcé et prêt à poursuivre sa transformation.
La mise en œuvre de la restructuration du groupe se traduit par l’entrée de nouveaux actionnaires au capital de la SPP, aux côtés des actionnaires en place qui restent majoritaires : ICBCL et Standard Chartered Bank à hauteur respectivement d’environ 18% et 10%.
 

* BNP Paribas, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel Alpes Provence, Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel de Paris et d’Ile de France, CM-CIC Investissement SCR, Crédit Lyonnais, Natixis et Société Générale.

 

Plan de transformation

Face à la crise la plus profonde que l'industrie pétrolière ait traversée depuis les années 90, BOURBON annonce en février 2018 un plan d’action stratégique #BOURBONINMOTION, lui permettant de répondre aux besoins de compétitivité et aux nouvelles exigences de ses clients. Ce plan s’appuie sur la transformation de ses business models et capitalise sur le digital pour baisser les coûts d’exploitation des navires.  

 

Le plan d’action stratégique #BOURBONINMOTION s’articule autour de 2 priorités :

 

  • Mieux servir les clients à travers la réorganisation des activités du groupe en trois filiales distinctes : Bourbon Marine & Logistics, Bourbon Subsea Services et Bourbon Mobility. Ces 3 sociétés autonomes se concentrent sur une croissance rentable par l’évolution de leur modèle vers davantage de services intégrés,
     
  • Capitaliser sur la révolution digitale pour mieux se différencier en connectant la flotte. Le programme « Smart shipping », dont l’objectif principal est d’améliorer l’excellence opérationnelle à coût optimum, permettra ainsi une réduction durable des coûts d’exploitation des navires.
     

Désormais pure player des services maritimes à l'offshore pétrolier, BOURBON annonce en 2010 son plan stratégique "BOURBON 2015 Leadership".

 

2007-2016 : "PURE PLAYER" des services maritimes à l’offshore pétrolier

BOURBON cède l’activité de remorquage portuaire en 2007 et accentue sa position dans les opérations sous-marines en se positionnant sur marché de l’Inspection, de la Maintenance et de la Réparation (IMR) des champs pétroliers offshore. En 2008, BOURBON fait ainsi l’acquisition de DNT Offshore, société italienne spécialisée dans les opérations de robots sous-marins.

Le groupe se sépare alors de ses activités « annexes » (sucreries, transport de vrac, etc.) et affiche en 2010 son ambition dans son plan stratégique « BOURBON 2015 Leadership »: devenir le leader mondial des services maritimes à l’offshore d’ici 2015. Ce plan se matérialise par un investissement massif pendant 3 ans dans la croissance de la flotte, avec la livraison d’un navire neuf tous les 11 jours, une première dans l’industrie maritime. Il donne naissance aux séries de navires Bourbon Liberty, Bourbon Explorer et Bourbon Evolution.

A la fin de l’année 2014, le secteur pétrolier est marqué par la baisse soudaine du prix du baril de pétrole, début d’une crise profonde pour l’ensemble du marché de l’Offshore. Jusqu’en 2016, BOURBON se montre résilient du fait de ses performances opérationnelles, de la maîtrise de ses coûts mais aussi de la fin de son plan d’investissement permettant la génération de Free cash-flow. 

 

2000-2006 : recentrage DANS LES SERVICES MARITIMES 

Le groupe se sépare de ses activités historiques entre 2001 et 2002 et accélère son recentrage sur les services maritimes en se positionnant avec succès dès 2003, sur les services maritimes à l’offshore profond au Brésil et en Afrique de l’Ouest et en 2004 sur les opérations sous-marine en acquérant la société Gaia Enterprise, qui deviendra un an plus tard Bourbon Offshore Gaia. En 2005, le Groupe Bourbon devient BOURBON et transfère son siège social de La Réunion à Paris.

Désormais un des leaders internationaux des services maritimes, BOURBON entre en 2006 au SBF 120 de la bourse de Paris.

 

1989-1999 : diversification et entree en bourse

Après avoir entrepris une diversification commerciale et géographique (pêche industrielle, grande distribution et produits laitiers), le groupe rachète 50% de la Compagnie Chambon (Marseille) en 1991 et prend ainsi le contrôle de la société Surf, capitalisant sur le savoir-faire de cette filiale pour accompagner sa dynamique de croissance dans le secteur des services maritimes à l’offshore pétrolier. Une stratégie renforcée en 1996 par l’acquisition des sociétés Les Abeilles (remorquage) et Setaf-Saget (transport de vrac solide).

En 1998, le Groupe Bourbon entre en bourse, au Second Marché de la bourse de Paris.
 


Signe de ses origines, le groupe, à sa naissance, prend l’ancien nom de La Réunion sous l’Ancien Régime et la Restauration : l’île Bourbon.

 

1948-1988 : la canne à sucre, 1er moteur du groupe

En 1948, le Groupe Bourbon naît de la fusion de plusieurs sociétés familiales sur l’île de La Réunion, en vue de relancer l’industrie sucrière locale. Ses marchés : le sucre mais aussi le rhum, à destination de la France métropolitaine.

 

 

 

Les coulisses de Bourbon