Délivrer la stratégie BOURBON 2015 Leadership et mettre en œuvre le plan d’action « Transforming for beyond »

Entretien avec Jacques de Chateauvieux, Président du Conseil d’Administration, et Christian Lefèvre, Directeur Général

Depuis 2011, la stratégie de BOURBON s’articule autour de « BOURBON 2015 Leadership Strategy », comment contribue-t-elle à la croissance du groupe ?

Jacques de ChateauvieuxJacques de Chateauvieux : Au cours des deux dernières années, BOURBON est devenu un acteur majeur des services maritimes à l’offshore pétrolier. Aujourd’hui, l’entreprise dispose de la plus importante flotte de navires en service et en construction.
De plus, grâce à des investissements réguliers à hauteur de 5 milliards de dollars reposant sur des navires innovants, efficients et construits en série, BOURBON affiche le meilleur chiffre d’affaires annuel et le meilleur excédent brut d’exploitation (EBITDA) de l’industrie.

 

 

Où en êtes-vous du plan d’investissement de 2 milliards de dollars dans de nouveaux navires ?

Christian LefèvreChristian Lefèvre : Les deux premiers tiers avaient été engagés dès juillet 2010, avec la mise en chantier de trois nouvelles séries de navires supply (les Bourbon Liberty 150, Bourbon Liberty 300 et Bourbon Explorer 500), livrés de mi-2012 à 2014.
BOURBON réalisera la troisième et ultime phase de son plan d’investissement en engageant 500 millions d’euros pour commander 41 navires répartis sur nos 4 segments : navires supply en offshore profond et en offshore continental, crewboats (navires de transport de personnels) et navires subsea.
À fin 2015, la flotte de BOURBON comptera ainsi 550 navires âgés en moyenne 5 à 6 ans.

 

Vous annoncez dans le cadre de cette stratégie un nouveau plan d’action « Transforming for beyond », pourquoi faire évoluer l’ADN de BOURBON ?

Jacques de Chateauvieux

Jacques de Chateauvieux : Nous ne faisons pas évoluer l’ADN de BOURBON, nous capitalisons sur cet ADN.
Au cours des dix dernières années, BOURBON a inscrit dans son génome les services maritimes à l’offshore pétrolier en devenant le spécialiste de la conception et de la construction des navires dont il est à la fois propriétaire et exploitant, et en offrant le plus haut standard de services.
Pour élargir le champ des possibles en matière de stratégies accessibles au-delà de 2015, BOURBON veut se transformer maintenant pour être prêt à mettre en œuvre une nouvelle phase de croissance et de création de valeur.

 

Quels sont les composantes de « Transforming for beyond » ?

Jacques de Chateauvieux

Jacques de Chateauvieux : « Transforming for beyond » comprend 4 composantes :
  • « My BOURBON » : une plate-forme personnalisée de relation client, basée sur la transparence et permettant d’optimiser avec le client le bénéfice commun du service rendu.
  • « Under the flag of excellence » : la marque employeur destinée aux collaborateurs, visant une croissance et une évolution communes. Qu’est-ce que BOURBON souhaite faire pour ses collaborateurs ? Qu’est-ce qu’ils s’engagent à faire pour BOURBON ?
  • « BOURBON way » : viser à l’excellence opérationnelle et au contrôle des coûts. Le but est de renforcer le développement des outils existants au sein du groupe pour atteindre cet objectif.
  • « Asset smart » est le volet financier qui consiste à doter le groupe d’une base financière solide par l’intermédiaire d’une stratégie d’investissements appropriée.

En ce qui concerne l’aspect financier du plan d’action « Transforming for beyond », le Conseil d’Administration de BOURBON a approuvé la vente de navires existants ou en construction à hauteur de 2,5 milliards de dollars et l’affrètement de ces navires coque nue sur une période de 10 ans.

 

21 navires ont été cédés à ICBCL en 2013 dans le cadre de l’accord de vente et de reprise en contrat d'affrètement coque nue de 51 navires au plus, signé avec ICBCL le 9 avril 2013. Le transfert des 30 navires maximum restants devrait intervenir courant du premier semestre 2014.

 

Par ailleurs, fin novembre 2013, BOURBON a signé un contrat avec Standard Chartered Bank (« SCB ») qui porte sur la vente et la reprise en affrètement coque nue de 6 navires récemment construits. La propriété de 3 navires a été transférée et les 3 navires restants seront livrés à SCB au second semestre 2014.

 

La satisfaction client est au cœur de la vision de BOURBON, quelles priorités opérationnelles le groupe a-t-il défini pour y parvenir ?

Christian Lefèvre
Christian Lefèvre : Les opérations maritimes sont par définition très exposées ; le management et la diminution des risques opérationnels sont dorénavant une préoccupation majeure de nos clients.
Nous répondons à leurs attentes en déployant une stratégie opérationnelle soutenue par 4 piliers :
  • La sécurité des personnes et des matériels, dans le respect de l’environnement, à terre comme en mer : Tout est mis en œuvre dans le groupe pour atteindre le « 0 accident ».
    Aucune opération n’est démarrée avant qu’une analyse préalable des risques n’ait été effectuée.
  • La compétence, pour garantir la qualité de service : BOURBON s’attache à recruter et promouvoir un personnel qualifié et expérimenté pour les opérations envisagées, soucieux d’appliquer aussi bien les procédures de l’entreprise que celles des clients.
  • La disponibilité technique des navires, pour assurer la continuité du service : BOURBON opère des navires construits en série et standardise leurs équipements.
    De ce fait, la formation du personnel sur simulateur est possible, la maintenance préventive est facilitée,…
    Tout cela contribue à une meilleure disponibilité de nos navires pour nos clients.
  • L’optimisation des coûts et de la consommation du carburant : 30 % à 50 % des coûts supportés par nos clients sont relatifs à la consommation du navire.
    La propulsion diesel-électrique, qui équipe déjà 60% de notre flotte de supply, permet aux clients d’économiser jusqu’à 30 % de carburant pour les opérations offshore.

Lancement de Transforming for beyond : visionnez la conférence

(durée totale : 22 min)

Jacques de Chateauvieux, Président du Conseil d’Administration

6 mars 2013