18 Novembre 2014

Parce que la sécurité est la priorité absolue, les équipages des navires BOURBON sont préparés à affronter des situations d’urgence, via des entrainements suivis d’exercices grandeur nature. Exemple concret : l’incendie.

L’équipage du Bourbon Liberty 247 est au grand complet sur le lieu de rassemblement : l’alarme incendie vient de se déclencher, il n’y a pas une minute à perdre. Chaque membre d’équipage a un rôle clairement défini et doit donc suivre les procédures répétées lors des entrainements réalisés les semaines précédentes.
" Chaque navire effectue des entrainements aux cas d’incendie à bord au moins une fois par mois, pour maintenir les aptitudes et les capacités de l'équipe au plan de l'automatisation qui sont très utiles en cas de crise durant les situations d'urgence. " explique Denys Berestennikov, commandant du navire. " Une bonne maîtrise des tâches respectives et une formation continue peuvent faire gagner un temps précieux en cas d'urgence. "

Ces entrainements permettent notamment de vérifier si l’équipage :

  • connait le matériel de lutte anti-incendie et son emplacement, 
  • est capable de s’équiper rapidement,
  • connait parfaitement les locaux,
  • peut localiser les volets pour couper la ventilation des locaux en feu.
" Une bonne maîtrise des tâches respectives et une formation continue peuvent faire gagner un temps précieux en cas d'urgence. "
Denys BerestennikovCommandant du Bourbon Liberty 247

 

L’exercice incendie : le révélateur

Si l’entrainement est indispensable à la bonne assimilation par l’équipage des procédures d’urgence, l’exercice est une revue générale de la connaissance de ces procédures. Il met en exergue les manques éventuels qui seront ensuite corrigés pendant les entrainements.
" Au cours d’un exercice, on voit combien de temps met l’équipage à s’équiper, à être opérationnel. Cela permet de mesurer l’efficacité de l’entrainement " précise Vincent Coquelet, HSE Corporate Manager. " Si l’exercice général met en évidence des dysfonctionnements, on sait que dans des conditions réelles, avec le surcroit de stress lié à a l’urgence de la situation, l’intervention ne se déroulera pas dans de bonnes conditions. A l’issue de chaque exercice, le debriefing est donc essentiel pour trouver les axes d’améliorations ".

Retour à bord du Bourbon Liberty 247. L'appel vient d’être fait, tous les navigants sont présents, ce qui signifie qu’aucun d’entre eux n’a été blessé ou brûlé. L'équipage se divise alors en 4 équipes, deux brigades incendie - dont une de secours -, une équipe médicale et une équipe de passerelle.

Alors que la brigade incendie se prépare à entrer dans le compartiment en feu, l'équipe de passerelle a alerté à la base le DPA** du navire et le HSE Manager. Ceux-ci ont donné l'alerte à leur brigade d'incendie pour assister l'équipage et ont été informés des dommages et du nombre de personnes ayant besoin d'assistance médicale. Si besoin, des équipes peuvent alors être envoyées pour venir en aide à l’équipage et minimiser l'impact de l'incendie à bord.

A l’issue de l’exercice, le commandant réunira l’ensemble de son équipe pour une analyse en toute transparence du déroulé de l’intervention à bord. Les prochains entrainements permettront déjà de corriger ce qui n’a pas fonctionné.

 

* Safety Management System : transposition de la règlementation (ISM, SOLAS, STCW…) et du standard BOURBON (OSM) au travers de procédures
** Designated Person Ashore

Les coulisses de Bourbon