09 Juin 2015

Suite et fin de la visite guidée de la passerelle du Bourbon Liberty 101, PSV (Platform Supply Vessel) diesel-électrique DP2, dédié au ravitaillement des installations offshore, par le commandant Didier Calvo.

Revoir l’épisode 1 avant de commencer votre lecture.

Bourbon Liberty

Après avoir cliqué sur la photo, retrouvez la description de chaque équipement ci-dessous.

12 - Automatic Identification System (AIS)

L’AIS est un système d’échanges automatisés de messages entre navires par radio VHF qui permet aux navires et aux systèmes de surveillance de trafic de connaître l'identité, le statut, la position et la route des navires se situant dans la zone de navigation.
Cet appareil a fait son apparition au début des années 2000 pour faire face aux nombreuses collisions entre navires dues à de mauvaises identifications.

13 - Pelorus

Sous ce nom bizarre se cache un système de vision du compas magnétique.
Comme pour un périscope par un jeu de miroirs, le marin peut lire le cap sur le compas magnétique. Celui-ci demeure un instrument de navigation de dernier secours dans le cas où les gyrocompas seraient indisponibles.

14 - VHF (Very High Frequency)

La radio VHF est le premier appareil de communication de la passerelle pour communiquer avec les autres navires, les installations offshores et la côte.
Le canal 16 est dédié exclusivement aux appels de détresse. Ce canal sert aussi d’appel général mais la communication doit se poursuivre sur un autre canal.
Depuis le début des années 2000, la fonction ASN (Appel Sélectif Numerique) a fait son apparition sur les appareils VHF. L’ASN permet d’appeler sélectivement et discrètement un navire ou une station terrestre et, par une simple pression sur un bouton, lancer une alerte de détresse automatique à toute station.

15 - Pupitre de commande des projecteurs de recherche

Le navire est doté de 3 projecteurs, 2 à l’avant et un à l’arrière. Pilotable de l’intérieur à partir d’un joystick, leur puissant faisceau permet de nuit de balayer la surface de l’eau lors de la recherche d’un homme à la mer, d’objet flottant, ou pour identifier une embarcation se rapprochant trop près.

16 - Téléphone auto-générateur

Cet appareil a la particularité d’être indépendant de toute source d’énergie extérieure. Il est principalement utilisé en cas de " black-out " sur le navire. Après avoir sélectionné le combiné à appeler, on tourne la manivelle qui, en plus d’actionner une sonnerie, permet de tourner une dynamo qui va charger le circuit et ainsi permettre de communiquer.

17 - Public address

Comme son nom l’indique, cet équipement permet de faire des diffusions de manière ciblée ou dans tout le bord. Ces diffusions sont d’ordre général ou de sécurité.

18 - Commande des éclairages extérieurs

Ce pupitre permet la commande de nuit de tous les éclairages donnant sur les extérieurs. Il se décompose en 3 parties :

  • au port : éclairage de tout le navire
  • au poste de manœuvre : éclairage des plages avant et arrières
  • en opérations sous les installations pétrolières : éclairage de pont arrière par de puissants projecteurs

19 - Corne à brume

Appareil incontournable du navire, la corne à brume sert par un code bien établi :

  • à signaler sa présence aux autres navires en cas de brume ou de mauvaise visibilité
  • à signaler ses manœuvres aux autres navires
  • à signaler à l’autre navire que notre manœuvre est incomprise

20 - Signaux de détresse

Cet équipement est programmé pour diffuser dans le bord une alarme spécifique pour chaque situation grave :

  • alarme incendie / voie d’eau / blessé : 1 coup long
  • alarme homme à la mer : 3 coups longs
  • abandon du navire : 7 coups brefs – 1 coup long

Dès que le marin perçoit cette alarme il rejoint son poste pour y effectuer une tâche bien définie dans le rôle d’équipage.

21 - Console ISPS

Comme à terre dans certaines sociétés, le navire est soumis à des règles strictes de sûreté pour prévenir toute intrusion. Cette console surveille la fermeture de toutes les portes donnant sur les extérieurs. Si la console est activée, une alarme se déclenche dès l’ouverte non désirée de la porte extérieure.

 

Non visibles sur la photo :

Console Incendie

Située à gauche, une centrale incendie rassemble tous les détecteurs incendie et les déclencheurs coups de poing. Il y a à bord 2 types de détecteurs : fumée et chaleur.

BWNAS (Bridge Watch Navigation Alarm system)

Ce système récemment installé à bord surveille si le marin à la passerelle est toujours conscient.
Principalement activé de jour lorsque le marin enclenche le pilote automatique, le système déclenche un compte à rebours. Ce compte à rebours défini par le commandant se remet à l’état initial si le détecteur de mouvement perçoit le mouvement du marin à la passerelle.
Dans le cas contraire, une alarme sonne à la passerelle. Si le marin n’acquitte pas l’alarme au bout d’1 minute, l’alarme sonne dans la cabine du commandant. Si l’alarme n’est toujours pas désactivée au bout d’une minute, l’alarme générale retentit dans tout le bord.

Les coulisses de Bourbon