13 Mai 2015

La passerelle d’un navire est son poste de commandement. Très largement vitrée, elle offre généralement une vision de l’environnement extérieur à 360°. On y trouve 2 postes de pilotage, un premier pour la navigation, orienté vers l’avant du navire, et un second pour la gestion des opérations, orienté vers le pont arrière. Visite guidée à bord du Bourbon Liberty 101, PSV (Platform Supply Vessel) diesel-électrique DP2, dédié au ravitaillement des installations offshore, avec le commandant Didier Calvo qui nous décrit le poste de navigation.

Passerelle BL 101 avec légende

De nos jours, le " design " du poste de navigation permet à l’officier de quart de tout avoir à portée de main. Chacun de ces éléments participe à la conduite du navire, à la sécurité des biens et des personnes et à la prise de décisions.

Après avoir cliqué sur la photo, retrouvez la description de chaque équipement ci-dessous.

1 & 2 - Radar ARPA (Automatic Radar Plotting Aid) et son clavier associé (Bâbord et Tribord)

Le radar ARPA est un radar de navigation équipé d’une aide au suivi des échos afin d'aider le marin dans le choix d'une manœuvre pour éviter la collision.

Dès l’apparition d’un écho, le système calcule au bout de 3 minutes 4 éléments importants qui aideront le marin dans sa décision de manœuvre :

  • le CPA (Closest Point of Approach) le point le plus proche que l'écho pourra atteindre par rapport à notre navire
  • le TCPA (Time to closest point of approach) temps pour atteindre le CPA
  • la route surface de l’écho
  • la vitesse surface de l’écho (voir explication 4/)

3 - Echo sondeur

Si le marin aime bien connaître les dangers qui se trouvent au-dessus de la surface, il aime aussi connaître les dangers sous l’eau pour prévenir tout échouage.
La sonde à plomb a fait place au sondeur à ultrason. Cet appareil envoie des impulsions électriques. Selon l’intensité et la rapidité à laquelle l’impulsion revient à la sonde, le sondeur identifie la profondeur mais aussi la nature du fond. Les couleurs chaudes (rouge) indiquent que le fond est dur (roche), les couleurs froides (bleu) que le fond est mou (vase).

4 - Loch

Autre instrument de navigation indispensable au marin, il permet d’estimer la vitesse de déplacement du navire sur l’eau.
Cette vitesse s’appelle " vitesse surface " car c’est une vitesse calculée par rapport à la masse d’eau ou le navire évolue, masse d’eau elle aussi en mouvement par les courants.

5 - VMS (Vessel Monitoring System)

Cet écran tactile disponible depuis la passerelle, la cabine du chef mécanicien et le poste de contrôle machine, permet notamment de contrôler les paramètres essentiels des moteurs (pressions, températures, vitesse de rotation, état des génératrices, puissance délivrée) et des hélices (rotations, température des paliers, etc.).

6 & 7 Commandes du navire (propulsion - direction)

Particularité de ce type de navire : fini la barre à roue du gouvernail… il n’y a pas de gouvernail ! Le navire est doté :

  • à l’arrière de 3 hélices montées sur Pod dont le Pod central reste fixe. Le Pod est un système qui permet à l’hélice, en plus de sa rotation, de tourner sur 360 degrés. Cela revient à avoir un moteur hors-bord à barre franche. Si l’on désire tourner à droite, il faut orienter le pod à gauche pour orienter l’arrière du navire à gauche et par conséquent tourner à droite.
  • à l’avant de 2 propulseurs d’étrave. Ce système de propulsion, qui tend à se développer dans l’industrie offshore, permet de manœuvrer le navire dans des espaces réduits.

8 & 9 Poste de commande du positionnement dynamique

Le joystick a une double fonction :

  • en pilote automatique, il permet de monter ou de descendre en allure la vitesse du navire
  • en Positionnement Dynamique (DP), il permet de faire évoluer le navire en synchronisant tout le système propulsif du navire, identique à une console de jeu. A côté, se trouve la molette de cap (Rotary Knob) permettant une évolution en mode DP.

10 Ecran du Positionnement Dynamique

Ce deuxième écran tactile sert à la fois de pilote automatique mais aussi pour le contrôle du positionnement dynamique.
En pilote automatique, la passerelle rentre un cap et le système garde ce cap en gérant la rotation des Pods. En positionnement dynamique, la passerelle contrôle sa position à moins d’1 mètre près !

11 GPS

Tout le monde connait le GPS dans une voiture. Le principe est ici le même avec, bien sûr, des fonctions différentes. En plus de donner notre position au mètre près et la vitesse fond observée, le commandant fait insérer sa route choisie. Le GPS donnera comme information la distance à parcourir, l’écart avec la route préétablie, le temps restant pour arriver au prochain point tournant et au point final.
Les nouveaux GPS intègrent le calcul des marées. Il suffit de rentrer le port et les caractéristiques sinusoïdales de la marée en ce lieu pour avoir la courbe de marée, la hauteur d’eau à n’importe quelle date et heure désirée.

à suivre

Retrouvez très prochainement la fin du descriptif de la passerelle du Bourbon Liberty 101 dans l'épisode 2 !

Les coulisses de Bourbon