14 Juin 2016

Début mars, un tout nouveau programme de forage a démarré au large de l’Uruguay, à 250 miles nautiques des côtes, sur le Block 14. Coordonnée par Total E&P Uruguay, pour le compte de la compagnie nationale pétrolière ANCAP, cette opération fait intervenir 3 navires BOURBON dans une toute nouvelle zone d’exploration, à plus de 3 400 m de profondeur.

Les analyses sismiques préliminaires réalisées en 2015 par Total ont révélé l’existence d’un réservoir situé à plus de 3 400 m de profondeur. La compagnie a organisé en conséquence un programme d’exploration afin d’évaluer le potentiel et le contenu de ce réservoir, fait marquant dans le paysage actuel d’un marché en stagnation. Un forage situé dans la zone dite « ultra-deep » et rendu remarquable par la zone dans laquelle il est situé. En effet, les conditions météorologiques et de mer sont difficiles et imposent des contraintes sur les équipements de forage, ce qui peut impliquer de longues périodes de stand-by. On y relève ainsi de forts courants en surface mais aussi sur toute la hauteur de la colonne d’eau. La durée du programme est évaluée entre 45 et 120 jours.

Un contrat extraordinaire dans une toute nouvelle zone d'exploration, à plus de 3400 m de profondeur

Fort de son expérience dans le domaine de l’offshore profond, ainsi que de sa présence active dans la région à travers son implantation au Brésil, BOURBON a répondu présent à ce nouveau défi aux côtés de Total, partenaire de longue date. Les PSV Bourbon Sapphire & Bourbon Rainbow et le MPSV Bourbon Emerald opèrent aux côtés du Maersk Venturer, navire de forage en eau très profonde.

 

un rare défi

Les Bourbon Rainbow et Bourbon Sapphire effectuent des missions d’approvisionnement. Ils acheminent du matériel de pont et des produits entre le port de Montevideo et le site. Le Bourbon Sapphire est par ailleurs équipé d’équipements de dernière génération de récupération d’hydrocarbures, en back-up du Bourbon Emerald. Le MPSV Bourbon Emerald, positionné en stand-by aux côtés du Maersk Venturer, assure lui des opérations de support de ROV et, en cas d’urgence, d’antipollution. « Certaines opérations, comme l’installation d’un BOP ou la descente de risers, se font à l’aide de 2 ROV, le nôtre et celui du rig » explique Christophe Doré, commandant du Bourbon Emerald. « Le navire dispose d’un robot capable d’évoluer jusqu’à 4 000 m de profondeur. Il existe très peu de ROV capables d’aller si profond » ajoute Thibault Marion, Second Capitaine.

Après 3 semaines d’opérations, les équipes se préparent à nouveau à des conditions climatiques difficiles, la météo annonçant une houle de 8 m. Pas de quoi décourager les équipages, très heureux d’être les acteurs d’un contrat décidément pas tout à fait comme les autres.

Les coulisses de Bourbon