25 Septembre 2015

L’hydrolienne Sabella D10, immergée à 55 mètres de profondeur dans le passage du Fromveur, au sud de l’île d’Ouessant1, a été raccordée à son câble électrique sous-marin le 21 septembre matin par les équipes de BOURBON, à bord de l’Argonaute. L’hydrolienne peut à présent produire ses premiers kilowatts vers l’île. Pour mémoire, ce câble avait été installé au mois de mai dernier par le même navire, en préalable à cette connexion.

Fin juillet, une première opération de connexion avait été mise en œuvre avec BOURBON et l’Argonaute mais n’avait pas abouti, en raison des conditions météorologiques qui s’étaient dégradées sur la fin de la fenêtre de courants favorables. Les opérations en mer dans ce lieu de forts courants ne peuvent en effet avoir lieu qu’avec une conjonction de faibles courants - correspondant à de faibles coefficients de marée - et de conditions météorologiques favorables, en particulier concernant le vent et la houle.

Une nouvelle opération a donc été programmée. Une première étape, dans la nuit de dimanche 20 à lundi 21, a consisté à relever les deux câbles afin de positionner leurs extrémités l’une en face de l’autre, et à installer une arche de mise à l’eau permettant de respecter le rayon de courbure du câble sur la boucle de pose.

Au bout de ces deux câbles sont situés deux demi-connecteurs, sortes de prises géantes, de 200 kilogrammes chacune. Ces câbles comprennent, outre les lignes électriques de puissance permettant l’export d’électricité, des fibres optiques permettant le contrôle et le suivi de la machine ainsi que des câbles auxiliaires, dont le rôle est d’alimenter les équipements de l’hydrolienne.

Raccordement des deux demi-connecteurs : une première !

Lors d’une deuxième étape durant l’étale de pleine mer de lundi matin, les deux demi-connecteurs ont à nouveau été relevés puis ouverts. Les fibres optiques et les câbles d’alimentation des deux câbles ont alors été raccordés individuellement. Ensuite, les deux demi-connecteurs ont été rapprochés afin d’effectuer la connexion de la puissance. L’ensemble a alors été refermé pour ne plus former qu’une seule pièce, et assurer ainsi l’étanchéité. Les deux câbles raccordés ont enfin été reposés sur le fond marin.

L’intervention dans ces zones de courants puissants présente un caractère pionnier, y compris pour des acteurs rompus aux travaux offshore. Cette opération a été rendue possible par l’étroite collaboration entre les équipes d’ingénierie de SABELLA et de BOURBON ainsi que par l’expérience et la maîtrise opérationnelle des équipages de BOURBON.

Démarrage de la phase de production d'électricté

Une fois cette connexion réalisée, des premiers tests de communication avec l’hydrolienne ont été effectués positivement depuis Ouessant. Les freins de l’hydrolienne ont alors pu être desserrés afin de laisser le rotor effectuer ses premières rotations avec le courant du Fromveur, et l’hydrolienne a pu produire et exporter à terre ses premiers kilowattheures.

Dans les jours qui viennent, l’hydrolienne sera raccordée au réseau électrique d’Ouessant et Sabella D10 sera la première hydrolienne raccordée au réseau électrique français.

 

1Bretagne, ouest de la France.

Les coulisses de Bourbon