22 Mars 2018

Comme chaque année, BOURBON célèbre au mois de mars la Journée Internationale des Droits des Femmes en mettant en exergue le parcours de plusieurs de ses collaboratrices, officiant à bord de ses navires mais aussi à terre. Après le témoignage d’Ann Till, Superintendante HSE, retrouvez celui de Chioma Mbama, Contracts Manager au Nigeria.

OFFshore : Quel est votre parcours et pourquoi avez-vous choisi de faire carrière dans l’industrie offshore ?

Chioma Mbama : J’ai intégré l’industrie offshore juste après mon diplôme unversitaire, en 2005 (licence en génie mécanique). J’avais auparavant eu l’opportunité de travailler dans ce secteur lors d’un stage obligatoire de six mois – c’est là qu’est née mon envie de poursuivre dans cette voie.

Après un début de carrière au sein d’une entreprise de conception et de fabrication, j’ai ensuite travaillé dans une société de forage et de complétion de puits ainsi que dans une entreprise de robots sous-marins ROV (Remote Operated Vehicle). Avant d’intégrer BOURBON en 2013, en tant que pilote/mécanicienne de ROV et membre de nombreuses associations professionnelles « locales et internationales », j’ai collaboré avec des personnalités d’exception du secteur offshore, qui m’ont solidement soutenue et encouragée jusqu’ici.

Chez BOURBON, j’ai commencé comme Contracts Manager assistante, Opérations sous-marines, avant ma promotion au poste de Contracts Manager, Opérations sous-marines, en 2015.
Depuis 2017, j'occupe le poste de Contracts Manager pour la flotte marine et sous-marine.

Mon rôle et mes responsabilités à cette fonction sont très particuliers : représentante de la société contractante, je suis l'interlocutrice privilégiée du client. J’offre aussi une aide aux navires en cas de besoin et assure la surveillance de la conformité pour le client.

J’œuvre continuellement à la chaine de satisfaction client en phase avec les directives du groupe. Je gère le suivi du cycle de vie des contrats des navires, du début à la fin de l’affrètement. Je veille à la rapidité et à l’exhaustivité de la facturation ainsi qu’à la sensibilisation aux normes de qualité et aux standards en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement (HSE) dans la gestion des contrats. Par des contacts réguliers avec les clients, des réunions et visites, et la collecte d’informations sur les opportunités commerciales, je m’efforce de garantir la continuité des opérations et l’optimisation de l’utilisation des navires, en me focalisant sur la réalisation des objectifs stratégiques, dans le but d’acquérir des parts de marché dans le secteur des activités marines au Nigeria.
 

Je m’efforce de garantir la continuité des opérations et l’optimisation de l’utilisation des navires,  en me focalisant sur la réalisation des objectifs stratégiques.

 

À des fins d’amélioration continue (retours aux entités internes) et de suivi de la satisfaction client, je veille à la collecte rapide des formulaires de commentaires clients.

OFFshore : Comment vivez-vous le fait d’être une femme dans l’industrie offshore, qui est un univers plutôt masculin ?

Chioma Mbama : Il ne s’agit, certes, pas toujours d’un long fleuve tranquille, mais c’est un secteur d’exception, offrant un environnement de travail intéressant. Être une femme me confère un avantage certain : la maturité professionnelle et mentale nécessaire pour survivre dans cette industrie toujours plus exigeante.

OFFshore : Que préférez-vous dans votre travail quotidien ? Quelles tâches vous intéressent le plus ? S’agit-il des relations avec les clients ? Avec les équipages ?

Chioma Mbama : Ce que j’apprécie le plus au quotidien, ce sont les contacts avec les clients, les équipages à bord des navires et les collègues à terre. Ces contacts me donnent l’occasion d’échanger avec des personnes aux bagages et cultures variés. Nous formons une famille. J’apprécie également le professionnalisme de mes collègues, avec qui nous partageons les mêmes valeurs.

En tête de ma liste : m’occuper des navires et des préoccupations des clients, veiller au paiement des factures et chercher de nouvelles opportunités commerciales.

Les coulisses de Bourbon