12 Septembre 2014

Rencontre avec François Herbelin, commandant du Bourbon Evolution 806, 500ème navire de la flotte BOURBON.

UN CAP FRANCHI, UN COMMANDANT AGUERRI

Avec ses 500 navires, BOURON possède aujourd’hui la première flotte mondiale de navires de service à l'offshore pétrolier.
Le dernier-né de la flotte (d’une moyenne d’âge de 6,3 ans) est un navire IMR (Inspection, Maintenance, Réparation) : le Bourbon Evolution 806, sixième d’une série de 10. C’est aussi le plus moderne et le plus performant des navires de sa catégorie.

A ses commandes, François Herbelin est un homme d’expérience. En mer depuis 1970, commandant depuis 1978, il a navigué sur des cargos et des remorqueurs dans l’offshore. Entré chez BOURBON en 2005 et fort de son expérience, il juge le Bourbon Evolution 806 particulièrement abouti. « Ses atouts majeurs ? La qualité du positionnement dynamique, la surface de pont et la surface de stockage exceptionnelles qui rendent le travail plus simple et plus sûr, et enfin, bien sûr, le confort du navire. » explique-t-il.

" Au-delà même du symbole que représente ce 500ème navire, je suis fier d’appartenir à un groupe international, dont les navires sont présents partout dans le monde."
FRANCOIS HERBELINCOMMANDANT DU BOURBON EVOLUTION 806

TOUJOURS PLUS OPERATIONNEL GRÂCE À LA STANDARDISATION

Sur un plan technique, le Bourbon Evolution bénéficie de la stratégie de standardisation déployée par BOURBON. « La standardisation est un avantage majeur sur un plan matériel car nous avons facilement des pièces de rechange, mais également sur un plan humain, car les équipages sont interchangeables et immédiatement opérationnels. J’ai ainsi retrouvé des officiers qui avaient navigué avec moi sur le Bourbon Evolution 802, puis sur le Bourbon Evolution 804, et à présent sur le Bourbon Evolution 806… Embarquer avec un équipage et sur un navire que l’on connaît permet d’être opérationnel plus rapidement. » insiste le commandant Herbelin.

Le navire, qui peut accueillir jusqu’à 105 membres d’équipage, offre des cabines pour 1 ou 2 personnes avec télévision, internet, téléphone, une salle de détente… Et si l’on en croit l’équipage, naviguer sur un navire aussi silencieux est hautement appréciable !

L'importance DU facteur humain

Pour le commandant, le facteur humain est en effet essentiel dans son métier. Tout autant que les aspects techniques. « L’une des richesses de BOURBON est la diversité de ses collaborateurs, issus d’origines, de nationalités et de cultures différentes. Nous apprenons beaucoup les uns des autres, et les expériences de chacun, cumulées, deviennent une vraie richesse. ». François Herbelin ajoute : « Au-delà même du symbole que représente ce 500ème navire, je suis fier d’appartenir à un groupe international, dont on croise les navires partout dans le monde, et d’apporter ma pierre à l’édifice. Et cela, quel que soit le navire dont j’assume le commandement ! »

Les coulisses de Bourbon