17 Mars 2017

À bord du Bourbon Liberty 162, le commandant Oleksandr Shestov et son équipage ont effectué une opération de support pour Technip dans le cadre de l’évaluation d’un champ de gaz naturel situé au large du Venezuela. Récit.

Théâtre des opérations : la Péninsule de Paria, dans l’État de Sucre, au Venezuela. Situé à 130 mètres de profondeur d’eau, le champ gazier de Dragon Field se compose de 8 puits, dont 2 sont en cours d’évaluation. Il représente la première phase d’une mission d’exploration de gaz naturel baptisée Mariscal Sucre Project, lancée par la compagnie pétrolière nationale Petróleos de Venezuela (PDVSA) et confiée à l’opérateur Technip. 
« Le Venezuela est riche en hydrocarbures », rappelle Oleksandr Shestov, commandant du Bourbon Liberty 162. « Avec les 3 autres champs de gaz naturel entrant dans le périmètre du projet, Dragon Field permettra de satisfaire les besoins en énergie d’un marché interne en pleine croissance », explique-t-il.

Technip est le client historique de BOURBON au Venezuela, via son entité régionale opérationnelle COFRI. « Ils nous ont choisis comme partenaire stratégique. Nous avons été à leurs côtés pour chacun de leurs projets au Venezuela », souligne Mauricio Valencia, Contracts Manager de la zone Caraïbes. « Cette fois-ci, nous sommes intervenus en support d’opération de pipeline et de relève d’équipage pour la flotte locale de Technip », détaille-t-il. Durée de l'intervention de BOURBON : d' août 2016 à janvier 2017. 

" Le Venezuela est riche en hydrocarbures. Dragon Field permettra de satisfaire les besoins en énergie d'un marché interne en pleine croissance. "
OLEKSANDR SHESTOVCAPITAINE DU BOURBON LIBERTY 162

SYNERGIES PLURIELLES 

Pour les besoins de la mission, BOURBON s’est servi de l’île voisine de Trinidad et Tobago comme d’un hub logistique et a mobilisé 3 navires :

La mission du Bourbon Liberty 162 ? Faire la navette entre Trinidad, le Venezuela et le navire DSV Wellservicer de Technip une fois par semaine pour l’approvisionner en matériel, ressources et gaz comprimés, y compris l’héliox, un dangereux mélange d’hélium et d’oxygène. « Pour minimiser les risques, nous avons appliqué à la lettre le code de l’Organisation Maritime Internationale pour le transport de marchandises dangereuses », explique Oleksandr Shestov. Et les meilleures pratiques maritimes, assurées à bord par les 13 membres d’équipage ukrainiens, russes, colombiens et vénézuéliens. « Tous d’excellents marins et professionnels », ajoute le commandant. 

Il n’en faut pas moins pour manœuvrer à bord d’un navire doté d’atouts uniques, tout comme son partenaire de mission, le Bourbon Liberty 163, utilisé comme support de surface durant les phases de pré-mise en service : vaste surface de pont, grandes capacités de stockage, positionnement dynamique de classe 2 et consommation de carburant optimisée. 

Et ce duo de choc équipage/navire apporte visiblement la plus grande satisfaction au client. « Technip aime les navires BOURBON. Il apprécie notre équipage, compétent et responsable », poursuit le commandant. « D’ailleurs, à l’issue de chacune de nos opérations, le client nous a exprimé sa satisfaction pour le travail accompli, notamment sur les questions de sécurité ».

 

Les coulisses de Bourbon