08 Octobre 2014

Spécialisée dans l’assistance, le sauvetage et la dépollution, la société Les Abeilles assure la protection du littoral français. Dans le cadre de son contrat avec la Marine nationale, elle a participé cette année encore à un exercice ORSEC maritime.

Lundi 29 et mardi 30 septembre 2014, l’Abeille Languedoc et l’Alcyon ont participé à un exercice de sauvetage maritime et de lutte contre les pollutions maritimes organisé par la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Scénario de l’exercice : un pétrolier tombe en panne au large des côtes françaises. Suite à cette avarie ce dernier entre en collision avec un ferry assurant la liaison Calais-Douvres. Au bilan, de nombreux blessés et une fuite d’hydrocarbures.

Des rôles clairement définis

La perte de ses sources d’énergie ayant privé le pétrolier de sa motorisation mais aussi de toute assistance mécanique - treuil, guindeaux, cabestan, etc. -, l’Abeille Languedoc a procédé à son remorquage en assurant la connection au navire par un dispositif de va-et-vient. Le remorqueur - avec ses 12 membres d’équipage - a par la suite participé aux
opérations de recherche de traces de pollution, sous les ordres du Cross2. L’Alcyon, quant à lui, a accompagné l'unité antipollution de la base navale de Cherbourg pour simuler la récupération des nappes d’hydrocarbures. Le navire a dans un premier temps déversé de la fausse pollution (écorce de riz), avant le passage des avions et hélicoptères chargés de la détecter. L’Alcyon a par la suite déployé un barrage anti-pollution et mis à l’eau un système de pompage (Transrec). A son bord, 8 membres d’équipage et le commandant du CEPPOL3.

" Les acteurs de cet exercice étaient multiples, ils devaient gérer ensemble une véritable situation de crise impliquant à la fois une assistance à navire en difficulté, un sauvetage maritime de grande ampleur et une lutte contre une pollution maritime."
Eric pianicommandant de l'abeille languedoc

Des cellules dédiées, terrestres et maritimes, ont été créées pour assurer le bon déroulé des opérations. « Bien que dans la réalité, les conditions météorologiques d’un accident de mer soient souvent dégradées, ce type d’exercice par beau temps permet d’anticiper un incident de grande ampleur et de mettre à l’épreuve la bonne coordination entre les différentes parties prenantes » explique Christian Quillivic, Directeur Général de la société Les Abeilles. En 2013, L’Abeille Bourbon avait déjà participé à un exercice organisé par la Préfecture maritime de l’Atlantique en vue de tester le remorquage d'urgence des plus gros porte-conteneurs du marché, pour prévenir de futurs incidents.
 

1 Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (système polyvalent de gestion de la crise)
2 Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage
3 Centre d'Expertises Pratiques de Lutte Antipollution

Les coulisses de Bourbon