24 Juin 2016

Depuis septembre 2015, le Bourbon Liberty 165 approvisionne la plateforme pétrolière de Foxtrot International au large d’Abidjan. À bord du navire : un commandant indien et des membres d’équipage russes, ivoiriens, ghanéens, estoniens et ukrainiens. Récit d’une expérience multiculturelle unique.

À 40 ans, Larsen Concessio a déjà fait le tour du monde. Ses débuts professionnels en 1996 l’ont mené de l’Inde (son pays d’origine) au pôle Nord en passant par le Japon, l’Écosse, l’Afrique, les Philippines... Lorsqu’il rejoint BOURBON en 2010, il est formé au métier de lieutenant DPO (Dynamic Positionning Operator) par une équipe 100 % française. « J’ai suivi 2 formations sur 3 mois à bord du Bourbon Himalaya, sur la côte orientale de l’Inde. Depuis, ma carrière s’est accélérée », précise Larsen Concessio.

S’il quitte BOURBON pour un temps, c’est pour mieux y revenir. Depuis septembre 2015, Larsen Concessio est commandant à bord du Bourbon Liberty 165, en mission au large d’Abidjan (Côte d’Ivoire) pour Foxtrot International. « J’ai eu le coup de foudre pour ce navire. Il est à la fois esthétique, puissant et incroyablement silencieux. Ce sont des choses qui comptent car nous passons beaucoup de temps à bord », explique-t-il.

 

Un état d'esprit

Aux côtés d’un autre PSV de BOURBON - le Bourbon Viking - le Bourbon Liberty 165 approvisionne la plateforme pétrolière du client en matériels et ressources : carburant, eau, tubes de forage… Durée de la mission : au moins 1 an. Le commandant est secondé par un équipage de 13 membres. Ils viennent de Russie, de Côte d’Ivoire, du Ghana, d’Ukraine et d’Estonie. Rien d’inhabituel pour lui : « J’ai toujours travaillé avec différentes nationalités, le challenge multiculturel ne me fait pas peur. Au contraire, je le trouve enrichissant, tant sur le plan personnel que professionnel », précise-t-il.

Ce qui l’aide à manager une équipe aussi diversifiée : un cours de méditation Vipassana (l’une des techniques les plus anciennes en Inde) pris avant le début de la mission : « J’ai passé 10 jours isolé, loin de tout, et dans le dénuement le plus complet. J’en suis ressorti plus humble que jamais. Cette technique de purification de l’esprit vous pousse à voir les autres tels qu’ils sont et à mettre vos préjugés de côté », explique Larsen Concessio.

Le respect mutuel est là, le professionnalisme aussi. « Au final, je veux que mes collègues me donnent le meilleur d’eux-mêmes. Après tout, ce qui nous unit vraiment, c’est le service rendu au client », rappelle-t-il.

" Après tout, ce qui nous unit vraiment, c’est le service rendu au client. "
larsen Concessiocommandant du bourbon liberty 165

 

Une touche de diplomatie

Et le quotidien à bord ? « Je fais de mon mieux pour mettre mes collègues à l’aise, pour que l’ambiance soit aussi conviviale que possible. Les membres d’équipage apprennent doucement à se connaître et, peu à peu, des liens se créent. Nous avons aussi quelques équipements de sport à bord pour leur permettre de se détendre ou se défouler, y compris un kick-boxing bag ! » plaisante Larsen Concessio. « Des conflits sans gravité peuvent survenir mais je suis là pour prendre les bonnes décisions et calmer le jeu ». Quelquefois, il faut savoir être commandant et diplomate !

Les coulisses de Bourbon