05 Août 2015

Un chiffre d’affaires ajusté de 759 M€ au 1er semestre 2015 en hausse de 13,1% à taux de change courants (-1,7% à taux de change constants), qui démontre une bonne résilience opérationnelle dans un marché difficile

  • Le chiffre d’affaires ajusté de ce semestre a atteint un chiffre record de 758,8 M€, confirmant la position de BOURBON comme un leader du marché des navires de support à l’Offshore pétrolier.
  • Outre l’impact d’un dollar US fort sur le chiffre d’affaires, l’activité est restée solide malgré des conditions de marché défavorables, tenant compte de :
    -   2,6% de croissance de la flotte
    -   3,4 points de baisse des taux d’utilisation moyens
    -   2,6% de baisse des tarifs journaliers (en US$)
  • Par rapport au 2ème semestre 2014, le chiffre d’affaires ajusté a baissé de 6,8% à taux constants.
  • Comparativement au trimestre précédent, le chiffre d’affaires ajusté a baissé de 2,2%, reflétant l’impact supplémentaire des renégociations des tarifs journaliers moyens avec les clients et de nouveaux désarmements de navires.

En million d’euros, sauf mention contraire

Trimestre

1er semestre

T2 2015

T2 2014
(retraité)

∆ 2015/
2014

T1 2015

S1 2015

S1 2014
(retraité)

∆ 2015/
2014

Indicateurs opérationnels

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de navires  (ETP)*

501,2

491,8

+1,9%

500,0

500,6

487,9

+2,6%

Nombre de navires  (fin de période)**

506

501

+5 navires

501

506

501

+5 navires

Taux d’utilisation moyen (%)

77,1%

80,2%

-3,1 pts

79,1%

78,1%

81,5%

-3,4 pts

Tarif journalier moyen (US$/jour)

11 558

12 274

-5,8%

12 169

11 885

12 207

-2,6%

(*) ETP: Equivalent temps plein.
(**) Navires opérés par BOURBON (en propriété ou en affrètement coque nue).

Chiffre d’affaires ajusté (a)

 

 

 

 

 

 

 

Marine Services

299,8

277,5

+8,1%

312,2

612,0

551,8

+10,9%

Navires Offshore profond

109,6

98,9

+10,8%

113,8

223,4

194,0

+15,2%

Navires Offshore continental

116,1

108,3

+7,2%

123,5

239,6

214,9

+11,5%

Navires Crew boats

74,2

70,3

+5,5%

74,9

149,1

142,9

+4,3%

Subsea Services

70,9

56,2

+26,1%

67,1

138,0

110,9

+24,5%

Autres

4,5

4,2

+7,4%

4,3

8,8

8,3

+6,6%

Total Chiffre d’affaires  ajusté

375,2

337,9

+11,0%

383,6

758,8

670,9

+13,1%

(variation à taux de change constants)     -4,9%       -1,7%

Impact IFRS 11 ***

(30,1)

(15,3)

 

(27,4)

(57,5)

(28,3)

 

TOTAL GROUPE

345,1

322,6

+7,0%

356,3

701,3

642,6

+9,1%

(***) Effet de la consolidation des sociétés contrôlées conjointement selon la méthode de mise en équivalence.
(a) Voir page 2.


Taux d’utilisation moyen (hors. Crew boats)

79,5%

87,3%

-7,8 pts

84,3%

81,9%

88,9%

-7 pts

Tarif journalier moyen (hors. Crew boats en US$/j)

18 640

19 588

-4,8%

19 301

19 012

19 541

-2,7%

 

" Le 1er semestre 2015 a été marqué par un ralentissement continu de l’activité dans la plupart des régions et par les négociations des conditions commerciales avec les clients. Pendant cette période difficile, BOURBON a démontré de la résilience, illustrée par la progression du chiffre d’affaires, grâce à notre stratégie visant à opérer une flotte sûre, moderne et performante " souligne Christian Lefèvre, Directeur Général de BOURBON. " Alors que la durée de ce bas de cycle est incertaine, BOURBON s’adapte en permanence au marché et reste déterminée à rechercher l’excellence dans l’exécution de ses services et la réduction de ses coûts. Ces efforts vont non seulement améliorer la résilience du groupe dans les conditions de marché actuelles mais aussi le rendre plus fort demain. "

 

(a) Données ajustées :
L’information financière ajustée est présentée par Activité et par Segment sur la base du système de reporting interne et de l’information segmentée interne utilisée par le principal décideur opérationnel pour piloter et mesurer la performance de BOURBON (IFRS 8). A compter du 1er janvier 2015, le reporting interne (et donc l'information financière ajustée) enregistre les performances des co-entreprises opérationnelles sur lesquelles le groupe exerce un contrôle conjoint selon la méthode de l'intégration globale. Les données ajustées comparatives sont retraitées en conséquence.