03 Août 2016

Le bas de cycle du marché du pétrole a impacté le chiffre d’affaires semestriel ajusté de BOURBON, qui ressort à 599,2 M€ en recul de 21,0 % par rapport à la même période l’année dernière et de 11,7 % par rapport au deuxième semestre 2015 (à taux de change courant dans les deux cas)

Compagnie la plus résiliente du marché des services maritimes à l’Offshore, BOURBON a été impacté avec une moindre intensité par la réduction brutale de l’activité des compagnies pétrolières, à la suite de la baisse sévère et soudaine du prix du baril. La performance 2016 reflète ainsi et continuera de refléter le plein effet du bas de cycle, illustré par la baisse du chiffre d’affaires ajusté d’un trimestre sur l’autre.

 

Chiffres d'affaires ajustés depuis T1 2015

 

La revue des performances, segment par segment, montre que :

  • L’activité Subsea a atteint son point bas au premier trimestre 2016 et  l’amélioration des taux d’utilisation du second trimestre devrait se maintenir sur les trimestres suivants. 
  • Pour le segment des Crew boats, le niveau le plus bas du marché a été atteint au second trimestre 2016. Le ralentissement de l’utilisation des hélicoptères pour des raisons de réduction de coûts ainsi que l’augmentation de la production des champs existants devraient augmenter le recours aux Crew boats à l’avenir.
  • Dans les segments Offshore profond et continental, BOURBON anticipe le point bas de l’activité au troisième trimestre 2016, ces secteurs ressentant les effets du cycle plus tardivement.

Avec des taux d’utilisation moyens historiquement supérieurs d’environ 8 à 12 points à ceux de la majorité de ses concurrents, BOURBON bénéficie d’une véritable préférence de la part de ses clients pour ses performances en matière de sécurité, de fiabilité et de répercutions favorables sur leurs propres coûts. Le groupe bénéficie également d’avantages spécifiques comme l’accès aux marchés locaux grâce à ses partenariats de longue date et la diversification de son chiffre d’affaires en quatre segments de marché différents.

Plus que jamais, BOURBON se focalise sur ce que ses équipes sont en mesure de contrôler : la sécurité, la fiabilité, le contrôle des coûts et l’amélioration de l’efficacité pour le plus grand bénéfice des clients”, déclare Jacques de Chateauvieux, Président Directeur Général de BOURBON Corporation. Alors que le plus grand groupe de services aux producteurs pétroliers estime que le marché du brut a atteint son niveau le plus bas, BOURBON se tient prêt à bénéficier en premier de la reprise d’activité quand elle se manifestera”.

BOURBON anticipe le point bas de son chiffre d’affaires ajusté au troisième trimestre 2016, avec une amélioration possible fin 2016.

BOURBON a maintenu sa stratégie de préservation de liquidité avec le désarmement proactif des navires lorsque cela s’avérait nécessaire. A fin juin 2016, 67 navires Supply étaient désarmés, représentant 27% de la flotte Supply. Le groupe anticipe désormais une baisse du chiffre d’affaires ajusté annuel 2016 du même ordre de grandeur que celle enregistrée au cours de ce premier semestre et une légère diminution de la marge EBITDAR/chiffre d’affaires ajusté par rapport à l’an dernier.

 

Pour plus d'informations, veuillez consulter le communiqué de presse complet ci-dessous.