04 Novembre 2015

Bonne résilience du chiffre d’affaires ajusté des 9 premiers mois dans un marché de l’Offshore difficile : 1,103 milliard d’euros en hausse de 6,8 % à taux de change courants (-5,5 % à taux constants)

  • Au 3ème trimestre 2015, le taux d’utilisation moyen de plus de 73 % (-5,7 pts par rapport à l’année dernière) a bien résisté dans un marché très fragile alors que les tarifs journaliers moyens baissaient de 11 % reflétant ainsi des taux plus bas négociés avec les clients pour les contrats long terme et des taux réduits pour les contrats spot par rapport à l’année dernière.
  • L’impact positif des taux de change a permis au chiffre d’affaires ajusté des 9 premiers mois 2015 d’atteindre 1,1 milliard d’euros, également soutenu par la flotte moderne et standardisée de BOURBON ainsi que par son solide réseau de clients internationaux et de partenaires locaux.
  • Le chiffre d’affaires du continent américain est en croissance par rapport au 3ème trimestre 2014 alors que le ralentissement du marché s’est surtout fait sentir en Asie, où le chiffre d’affaires a baissé de 27 % au cours de la même période.
  • Comparé au trimestre précédent, le chiffre d’affaires ajusté a baissé de 8,3 %, impacté par les navires désarmés et des tarifs en baisse.

En million d'euros, sauf mention contraire

Trimestre

9 mois

T3 2015

T3 2014

(retraité)

2015/
2014

T2 2015

2015

2014

(retraité)

2015/
2014

Indicateurs opérationnels

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de navires (ETP)*

502,8 

495,8

+1,4 %

501,2

501,3

490,6

+2,2 %

Nombre de navires (fin de période)**

507

501

+6 navires

506

507

501

+6 navires

Taux d’utilisation moyen (%)

73,7 %

79,4 %

-5,7 pts

77,1 %

76,6 %

80,8 %

-4,2 pts

Tarif journalier moyen (US$ / jour)

11 167

12 604

-11,4 %

11 558

11 632

12 292

-5,4 %

(*) ETP: Equivalent temps plein.
(**) Navires opérés par BOURBON (en propriété ou en affrètement coque nue).


Chiffres d’affaires ajusté (a)

 

 

 

 

 

 

 

Marine Services 

279,0

289,8

-3,7 %

299,8

891,0

841,6

+5,9 %

  • Navires Offshore profond

101,9 

106,3

-4,1 %

109,6

325,3

300,3

+8,3 %

  • Navires Offshore continental

107,2 

112,9

-5,1 %

116,1

346,7

327,8

+5,8 %

  • Navires Crew boats

69,9

70,6

-1,0 %

74,2

219,0

213,5

+2,6 %

Subsea Services

61,0

65,7

-7,2 %

70,9

199,0

176,6

+12,7 %

Autres

4,1

6,1

-32,8 %

4,5

12,9

14,4

-10,2 %

Total chiffre d’affaires ajusté                              

344,1

361,7

-4,9 %

375,2

1 102,9

1 032,6

+6,8 %

(variation à taux de change constants)     -12,9 %       -5,5 %

Impact IFRS 11***

(23,8)

(20,8)

 

(30,1)

(81,4)

(49,2)

 

TOTAL GROUPE

320,2

340,8

-6,0 % 

345,1

1 021,6

983,4

+3,9%

(***) Effet de la consolidation des sociétés contrôlées conjointement selon la méthode de mise en équivalence.

(a) Voir page 2.


Taux d’utilisation moyen (hors. Crew boats)

76,0 %

85,8 %

-9,8 pts

79,5 %

79,8 %

87,8 %

-8 pts

Taux journalier moyen (hors. Crew boats en US$ / j)

17 858

20 247

-11,8 %

18 640

18 599

19 728

-5,7 %

 

" Dans l’environnement de marché actuel, BOURBON reste déterminée à rechercher l’excellence opérationnelle et se concentre sur ce qu’elle est en mesure de contrôler : la sécurité, la réduction de coûts et l’efficience opérationnelle. " déclare Christian Lefèvre, Directeur Général de BOURBON. " L’objectif au cours des prochains trimestres sera de maximiser l’utilisation de la flotte en étendant notre gamme de services sur l’ensemble des types de navires ainsi qu’en élargissant le portefeuille clients grâce à notre réseau et à nos solides partenariats à l’international. "

 

(a) Données ajustées :
L’information financière ajustée est présentée par Activité et par Segment sur la base du système de reporting interne et de l’information segmentée interne utilisée par le principal décideur opérationnel pour piloter et mesurer la performance de BOURBON (IFRS 8). A compter du 1er janvier 2015, le reporting interne (et donc l'information financière ajustée) enregistre les performances des co-entreprises opérationnelles sur lesquelles le groupe exerce un contrôle conjoint selon la méthode de l'intégration globale. Les données ajustées comparatives sont retraitées en conséquence.